⏰ Testez Parlapapi à -50% PENDANT 3 MOIS pour la fête des grands-mères (1er Mars) avec le code FETEDESMAMIES50 ⏰

Quand vient l'été, vient la fête des pépés ...

Fête des pères : nm f. -  1. Célébration chers aux élèves de maternelle afin de gâter leur paternel terrorisé de cadeaux artisanaux (cf. Collier de nouilles) … -  2. Commémoration pour se remémorer que papy est toujours vivant et que l’on peut prendre de ses nouvelles ou lui envoyer un cadeau.

 

 

          Longtemps j’ai ignoré la fête des pères. Et, aussi étonnant que cela puisse paraître, mon portefeuille d’étudiant fauché n’en était pourtant point la raison. Cette java familiale représentait surtout pour moi un ultime prétexte pour s'enivrer aux premières lueurs de l’été. Loin d’être un grand trublion, je n’en étais point friand.

Mais je fus fort dépourvu quand ce lundi matin, je débarquai du haut de mes 20 ans chez Parlapapi. Je découvris bien plus qu’une simple fête mais tout un monde !
En effet, digne héritier de la tradition, la fête des pères chez Parlapapi c’est une institution !
Et j’en appris des choses... ah ça oui ! Grand bien m’en fasse.
 
          Le saviez vous mais, jadis, la fête des pères était le point culminant du calendrier républicain ! Papa poule ou papa gâteau, complice ou véritable despote, tous étaient célébrés au panthéon de la paternité. Apparu en 1949, sa publication au Journal Officiel comme fête nationale (1952) fut marquée par moult chahut et scènes de liesse populaire au sein de l’hexagone. Pourtant, bien que papi nous eut exhorté maintes et maintes fois du fond de sa maison de retraite qu’il s’agissait là d’un énième prétexte d’ignobles fainéants pour se tourner les pousses, la genèse de cette célébration n’en est pas moins glorieuse.
La fête des pères doit en effet sa nativité à Marcel Querci, le ‘grand-papa’ de Fluminaire, célèbre enseigne parigot vendant des briquets à gaz, ça ne s’invente pas !
« Nos papas nous l'ont dit, pour la fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire ».  Slogan commercial qui devint une fête nationale, nos papas ont de quoi sourire.
 
           Dès lors une réhabilitation s’impose.
Notre papa, c’est bien plus qu’un acheteur de briquet ou encore une simple paire de bras experts en bricolage.
Pour notre salut, il a tronqué ses rêves de berlines pour des reproductions miniatures; il a accepté sans broncher les plus humiliants colliers de nouilles que sa marmaille braillarde lui avait confectionnés sur les conseils (mal)avisés de leur institutrice.
Et qu’en est il pour les papas du troisième âge car oui, un grand père reste un père avant tout. Il faut donc ne pas l’oublier et lui rendre hommage. En effet, bien des civilisations ont élevé le grand père au rang de sage, le nec plus ultra des papas, le daron des darons, celui qui nonobstant sa très grande satiété, est couvert d’offrandes et de présents.
Mais alors, Flaminaire visionnaire ? Qui l’eut cru. Derrière cette truculente campagne publicitaire se cache le plus beau des cadeaux. Car oui, briquet ou non, n’attendons pas que notre papa devienne un papi pour prendre soin de lui.
Et si c’était avec tout plein de parlapapi?!

Parlapa+

#Parlatondaron