Top 5 des choses les plus surprenantes arrivées chez Parlapapi

Depuis le début de l’aventure, il s’en est passé des histoires surprenantes chez Parlapapi. Alors avec l’équipe, on a décidé de faire un top 5 des choses les plus surprenantes qui nous sont arrivées chez Parlapapi. (Et tout ça, ce n’est rien que pour vous).

 

🎁#5. Noël avant l’heure : « Début décembre Parlapapi n’était encore qu’une idée, rien de concret n’avait été réalisé. A quelques semaines de Noël, on voulait donner vie au projet, se jeter à l’eau et pourquoi pas avoir un ou deux clients pour Noël. On a donc travaillé d’arrache-pied à 15 jours de Noël pour construire notre site internet. 5 jours et presque 5 nuits sans dormir ! Mais le 24 au soir on s’est de nouveau mis à croire au père noël : pas moins de 30 familles s’étaient abonnées à Parlapapi pour le fêtes !! C’était le plus beau cadeau que l’on pouvait recevoir. Mais ce cadeau était à la fois génial et terrifiant. C’est vrai, on était très excités de démarrer sur les chapeaux de roues mais pour être honnête, on n’avait pas du tout anticipé un tel succès, on ne savait même pas encore à quoi allaient ressembler les photos ou bien comment on allait les imprimer !» Antoine Moulin (co-fondateur de Parlapapi).

 

 #4. Apprendre à parler Russe : « Ce qui est bien avec Parlapapi c’est que les familles peuvent envoyer des lettres dans le monde entier. C’est génial, mais on a aussi compris que l’on risquait d’avoir un problème quand notre première famille Russe s’est abonnée. Mais chez Parlapapi, on ne recule devant rien. On s’est donc mis à déchiffrer l’alphabet cyrillique et à apprendre à recopier les lettres pour l’adresse. Une belle manière de découvrir une nouvelle langue ! » Pierre-Hugues Moreau (co-fondateur de Parlapapi).

 

 📬#3. « Quoi ! Tu envoies encore des lettres ? » : « C’est bien connu, les jeunes d’aujourd’hui n’envoient plus de lettres. Mais pas nous ! Et je peux vous dire, qu’on est même devenu expert en la matière. Aujourd’hui, on connaît sûrement mieux les tarifs des différents timbres que les employés de la poste » Guillaume Pailhon (membre de l’équipe Parlapapi).

 

💌#2. Les grands-mères pas très numériques ? :« On reçoit souvent des messages Whatsapp de remerciement de la part de grands-mères heureuses d’avoir reçu des nouvelles leurs proches alors que paradoxalement on avait imaginé Parlapapi comme un service destiné aux Papis-Mamies pas très numériques. Et bien visiblement, certains sont très branchés mais une certitude persiste : le papier fait toujours plaisir ! Et les grands-parents sont très heureux de voir leur famille se réunir pour leur envoyer des nouvelles. » Manon Géméto (membre de l’équipe Parlapapi).

 

🌏#1. Le monde est petit ! : « Un jour une famille Australienne, ayant entendu parler de Parlapapi, s’est inscrite à Parlapapi sur le conseil d’expatriés français. Pour tout dire, ils ne comprenaient pas un mot de notre site qui n’existe qu’en Français aujourd’hui. Elle envoie donc désormais 25 photos chaque mois par Whatsapp, pour que nous envoyions les photos chez leurs grands-parents, qui vivent dans la même ville qu’eux en Australie… C’est quand même incroyable » Antoine Bassi (membre de l’équipe Parlapapi).